Conseils d’une sexperte : Pourquoi la sexothérapie ? Comment peut-elle aider ?

Dans cette vidéo, la sexothérapeute nord-américaine Margie Nichols, explique un peu les différences qui existent entre les thérapeutes sexuels et les thérapeutes « classiques » – c’est-à-dire les psychologues diplômé/es, les travailleurs/ses sociaux/les, les conseillers/ères, y compris les conseillers/ères conjugaux/les.
En un mot : les sexothérapeutes sont des spécialistes.
Vous ne s’adresseriez pas à votre médecin de famille si vous aviez besoin d’une intervention cardiaque et vous ne vous s’adresseriez pas à des thérapeutes pour demander leur aide en cas de problème sexuel si ces dernier/ères n’étaient pas formé/es et diplômé/es comme sexothérapeutes. Il s’agit de connaître l’aspect médical des dysfonctionnements sexuels et maîtriser les protocoles spéciaux indiqués pour le traitement de chaque problème. Mais, même les thérapeutes familiaux/es et les conseiller/ères conjugaux/les- dont on peut attendre qu’ils et elles aient cette formation – ignorent les dysfonctionnements dans leur thérapie.
Le problème est que beaucoup de thérapeutes « généralistes » ne savent pas qu’ils/elles sont ignorant/es. Le sexe est toujours un sujet tabou qui n’est pas abordé beaucoup en psychothérapie. Nous grandissons tous et toutes, y compris les thérapeutes, dans une culture qui d’un côté exploite le sexe et, de l’autre, évite les discussions ouvertes, réalistes et franches sur le sexe. Le raisonnement pour ne pas parler de sexe en thérapie est que la plupart de thérapeutes apprennent que les problèmes sexuels sont le résultat de problèmes relationnels. Résolvez les problèmes de couple et les problèmes de sexe disparaitront.
Et parfois, c’est vrai. Parfois, les couples font peu ou pas de sexe dans leur mariage parce qu’ils se battent trop au sujet d’autres problèmes et leurs disputes sont malveillantes. Parfois, ils ont cessé de s’aimer. Lorsque ces choses arrivent, le couple a besoin d’un « généraliste » expérimenté dans le conseil en relation – ou d’un avocat.
Mais il y a beaucoup d’autres cas dans lesquels des problèmes sexuels existent dans des couples heureux, dans lesquels les problèmes sexuels sont la cause des problèmes relationnels.
Voici quelques exemples de problèmes sexuels à l’origine de problème dans le couple:
1. Un des deux partenaires développe un problème médical – dysfonction érectile ou trouble de la douleur sexuelle féminine, pour n’en nommer que deux-, mais l’ignorance de la nature du problème entraîne des blessures ou des sentiments de colère, à l’origine des problèmes entre les deux personnes.
2. La relation peut être parfaitement heureuse, mais, parce que les partenaires n’ont pas beaucoup d’inclination pour le sexe, la sexualité s’est fanée ou est morte entre eux.
3. Le couple a négligé de donner la priorité à leur vie sexuelle, ou ne savait pas comment faire cela, ce qui les a amenés à se sentir blessés, en colère, à se vouloir, à s’en vouloir – en bref, à avoir beaucoup de conflits.
Si vous faites partie de ces trois modèles, envisagez de voir un/e sexothérapeute.
Pour découvrir le site de Margie Nichols et lire l’article dans sa version originale, vous pouvez consulter consulter le site de son institut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *