Pleine conscience, relaxation, émotions et épanouissement corporel

 
Qu’est-ce que la thérapie par la Pleine conscience ?
La thérapie par la Pleine Conscience, Mindfulness en Anglais, c’est une technique inventée par le médecin nord-américain Jon Kabat-Zinn en 1975.
Plus précisément, c’est une pratique thérapeutique inspirée de la méditation bouddhiste, qui permet d’abaisser le niveau de stress psychique et physique, et donc de traiter les problèmes d’anxiété, de phobies, de douleurs physiques et de dépression.
Comment ça marche la méditation de Pleine Conscience ?
Comme la méditation bouddhiste, la Pleine conscience émet plusieurs hypothèses :
1° accepter ce que l’on ne peut pas changer apporte du mieux-être
2° accueillir toutes les émotions, y compris les émotions négatives, permet de se libérer plutôt que de s’épuiser à essayer de rejeter ce qui est déjà là en nous
3° reconnaître que rien n’est éternel et abandonner l’idée de posséder les choses ou les gens est libérateur
4° distinguer nos pensées de la réalité offre la possibilité de mettre à distance nos jugements et d’offrir un regard neuf sur nous-même, sur les autres et sur la vie
5° être dans l’ici et maintenant plutôt que dans les ressassements du passé ou les anticipations stressantes sur le futur
Dans la pratique, il s’agit de pratiquer la méditation avec l’unique volonté d’être présent/e à ce qui est là, au moment où nous pratiquons la méditation, à chaque instant, moment après moment. Et ce, sans jugement aucun ni interprétation.
Ce qui est là c’est aussi bien les sensations corporelles, que les pensées qui viennent à notre conscience, que les sons et les images autour de nous. Méditer, ça n’est ni faire le vide, ni forcément se fixer sur un objet (même si cela peut être un exercice de fixer notre attention sur notre respiration ou la flamme d’une bougie), ni se relaxer.
Ce travail de méditation, qui consiste uniquement et inlassablement, à ramener notre conscience à ce qui se passe en nous (et également en dehors de nous), lorsqu’il est répété régulièrement, modifie profondément et durablement notre capacité à ressentir les choses, à accueillir les sensations corporelles, à ne plus nous juger, à être attentif/ve aux signaux de notre corps sans les rejeter ou les ignorer.
À quoi ça sert concrètement pour me sentir mieux dans mon corps ?
Concrètement, s’accepter tel/le que l’on est, sans abandonner pour autant l’idée que l’on peut s’améliorer, permet d’améliorer notre estime de nous-même et, grâce à cela, d’améliorer notre rapport à notre corps et à notre sexualité.
De la même façon, accueillir nos émotion, nos sentiments, nos besoins et ressentir nos limites, est un excellent point de départ pour nous connaître mieux, nous épanouir physiquement et communiquer véritablement avec nos partenaires.
Admettre que rien n’est éternel, ni les relations affectives, ni les goûts et les envies des uns et des autres, ni la personnalité des personnes, est un travail difficile mais qui est une bonne façon d’accepter les changements inévitables de la vie, des liens amoureux, du désir, des corps et des façons de vivre. Accepter le changement permanent c’est embrasser la liberté d’être et de laisser être les autres.
Quant à l’exercice qui consiste à distinguer nos pensées de la réalité, c’est un exercice de base de la méthode de Jon Kabat-Zinn. En effet, comme nous l’avons vu, la méditation de Pleine Conscience passe par la prise de conscience des pensées, des jugements et des idées que nous formulons sans cesse, sans même s’en rendre compte. Ce travail, permet de considérer nos pensées comme des objets produits par notre cerveau, qui n’ont pas de valeur de vérité.
Lorsque nous nous répétons sans cesse que nous sommes nul/les, gros/ses ou moches, ça n’est qu’un produit de notre pensée, qui est le fruit de notre histoire, mais qui n’est ni vrai ni faux. En revanche, ce sont des pensées qui ont un effet négatif bien réel. Remplacer ces pensées négatives, par des pensées positives améliorera sensiblement notre estime de nous-même et notre quotidien.
Ceci étant lié à la dernière hypothèse qui affirme qu’être dans l’ici et maintenant est bien plus épanouissant que de ressasser des choses du passé (« mon père m’a toujours dit que j’étais nul/le donc je continue à penser que je le suis », ou encore, « je n’ai jamais réussi à rester en couple plus qu’une année donc je n’y arrivera jamais »). Et comme je le disais plus haut, rien n’est éternel donc ça n’est pas parce que l’on a été comme si autrefois, ou qu’on a fait cela plusieurs fois, qu’on le sera ou qu’on le fera toujours.
Est-ce que je peux pratiquer chez moi ?
Oui, on peut tout à fait pratiquer cela chez soi, sans personne.
Jon Kabat-Zinn a mis en place un protocole de 8 semaines de pratique de la méditation de Pleine Conscience, avec une partie d’exercices en groupe et une partie d’exercices à faire soi-même à la maison. Parmi ces exercices il y en a qui sont très simples, comme celui qui consiste à faire la vaisselle en pleine conscience ou prendre un repas en pleine conscience, et d’autres qui peuvent être faits avec des enregistrements audio.
Le plus important étant de le faire régulièrement et avec plaisir, sans se juger si l’on n’y arrive pas comme on veut. Il n’y a pas de « bonne » façon de faire, uniquement une façon d’être conscient/e ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *